Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 12.1806 [Cicognara Nr. 3401-12]

Seite: 82
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806a/0128
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
CB»)

sujet: « Il apprit de lui (Bartolomeo), à peindre comme
« Micliel-Ange dessinait. Cependant il ne put se résou-
« dre à l’imiter exactement, à cause de la grande vérité
<< qu’il a toujours préférée à toute autre chose. Mais il prit
<< assez de sa manière pour agrandir son goût, pour pein-
es dre avec des couleurs plus vigoureuses et plus forte-
<<■ ment empâtées, et pour employer de plus grandes
« masses qu’il n’avait fait jusqu’alors. Il quitta les petits
<< pinceaux et prit la brosse, bannit le gris de ses teintes,
« et ne coupa plus, par les plis de ses draperies, la forme
« du nu quelles couvraient. Il apprit aussi à conserver,
« dans ses draperies, le même clair-obscur que les figures
>< devraient avoir si elles étaient nues, et ne partagea plus
« les plis par de petits traits noirs, etc. »

Ce passage fait juger des grandes connaissances que
Bartolomeo avait acquises, surtout dans la théorie de son
art, et dont on retrouve la preuve dans les productions
qu’il nous a laissées.

Le tableau de l’Annonciation faisait partie de la collec-
tion des rois de Lrance. La proportion des figures est
un peu au dessous de nature. *
loading ...