Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 12.1806 [Cicognara Nr. 3401-12]

Seite: 126
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806a/0192
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( I2Ô )

tableau. Aux trois figures principales, il a ajouté celle
d’une jeune Esclave; elle tient une lyre qui, avant l’arri-
vée d’Hector , lui servait à distraire Paris du souvenir de
sa défaite.

La simplicité de cette composition, le caractère gracieux
de la figure d’Hélène, la vérité des expressions, et l’exécu-v
lion soignée de ce tableau ont fait concevoir de grandes
espérances du talent de M. Le Boulenger qui n’avait en-
core rien exposé au Salon.

Les figures sont de grandeur naturelle.

Ce tableau est le quatrième de l’exposition actuelle
que l’on donne dans cet ouvrage : tous ont dû convaincre
que les éloges prodigués à cette exposition n’ont rien
d’exagéré. Beaucoup d’autres productions distinguées en
offriront bientôt des preuves nouvelles; c’est surtout le
IDéluge de M. Girodet, et la Bataille d’Aboukir de M.
Gros qui doivent soutenir la réputation que le Salon de
5806 a méritée; mais comme ces deux chef-d’œuvres,
et particulièrement le dernier, exigent un long travail
des dessinateurs et des graveurs, ils ne pourront être insé“
xés que dans le volume suivant.
loading ...