Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 12.1806 [Cicognara Nr. 3401-12]

Seite: 148
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806a/0225
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( *48 )

On raconte qu’un ami du Caravage lui reprochant uii
jour de négliger l’étude de l’antique, pour copier la nature
basse et triviale, ce Peintre dédaignant ce conseil, ouvrit
la fenêtre de sa chambre, et montrant à son ami une Bo-
hémienne vieille et décrépite qui traversait la rue : voilà
mes antiques î s’écria-t-il. Il se mit sur le champ à faire
une figure d’étude d’après cette femme. L’ouvrage produit
en un moment n’en fut pas moins admiré. Malheureuse-
ment il n’était que le fruit du système pernicieux qui
égara ce peintre et tous ses imitateurs.

'r ' ’. ; : ’ ri v1
loading ...