Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 9
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0019
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Planches première et deuxième. — La Circoncision de
Jésus-Christ. Tableau de la galerie du Musée ; par
Jules-Romain.

« Le huitième jour où l’Enfant devait être circoncis
étant arrivé, il fut nommé Jésus, qui était le nom.
« que l’Ange avait annoncé avant qu’il fut conçu dans le
« sein de sa mère. » ( Evangile salon S. Luc , cha-
pitre II).

Le peintre a commis un anachronisme dans sa compo-
sition. Il confond évidemment le sujet de la Circoncision
de J. C. avec celui de la Purification de la Vierge. Jésus
fut circoncis huit jours après sa naissance, non à Jérusa-
lem, ainsi que l’annonce le fond du tableau représen-
tant l’intérieur du temple où se trouve le chandelier à
sept branches, mais à Bethléem, et même, selon S. Epi-
phane, dans la grotte où il était né. Ce ne fut que le qua-
rantième jour après sa naissance, époque prescrite pour la
purification de la Vierge, que Marie et Joseph portèrent à
Jérusalem l’Enfant divin , comme le dit expressément
l’Evangile.

nEt le temps de la purification de Marie étant accom-
« pli, selon la loi de Moyse, ils le portèrent à Jéru-
« salem pour le présenter au Seigneur, et pour donner,
« ce qui devait être offert selon la loi, deux tourterelles
« ou deux petits de colombes. ■>•> ( Evangile selon S. Luc,
chapitre II).

Cette dernière cérémonie est indiquée dans le tableau,
par l’offrande des jeunes Colombes ou des Tourterelles
que l’Accouchée vient offrir en holocauste.

14.

1
loading ...