Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 21
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0036
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 21 )

Planche septième. — T.a Vierge délivrant des âmes du
Purgatoire. Tableau de la galerie du Musée ; par
Salvator Rosa.

Salvator Rosa a peint avec succès les batailles, les ani-
maux , les marines, les scènes bizarres et purement de
caprice, mais il a particulièrement excellé dans le pay-
sage. S’il n’a pas la même réputation pour les tableaux
d’histoire, on peut néanmoins en citer plusieurs de ce
genre qui sont estimés. Il peignit à Rome, dans l’égïtse
de S. Jean des Florentins, S. Côme et S. Damien con-
damnés aux flammes; dans celle de la Madona diMantey
Daniel dans la fosse aux lions ; Jérémie tiré de la fosse; la
Résurrection du Sauveur ; celle de Lazare ; Tobie avec
l’Ange: il fit encore des tableaux d’église à Pise, à Naples,
à Viterbe et à Florence. La plupart de ces tableaux ont
changé de lieu. On voyait, à Milan, une Assomption de
la Vierge : un S. Paul liermite, et dans la même ville
le tableau dont on donne ici la gravure.

Le sujet de la Vierge délivrant des âmes du Purga-
toire peut être traité selon l’inspiration particulière du
peintre, sans qu’il soit possible de lui prouver qu’il a eu
tort de prendre tel parti plutôt qu’un autre : l’Ecriture ne
s’explique pas sur ce point. Ici la Vierge est représen-
tée tenant son fils dans ses bras, et soutenue par des
Anges au dessus d’un gouffre embrasé; quelques autres
sont occupés à retirer des flammes les malheureux dont
elle a prononcé la grâce. Cependant les âmes seules étant
assujetties aux peines du Purgatoire, puisque le miracle
de la résurrection générale n’est point encore arrivé, il
semble assez difficile de justifier l’artiste d’avoir essayé.

14. 4
loading ...