Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 22
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0037
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 22 )

de représenter un semblable sujet qui réellement n’offre
rien à l’art du peintre ; mais puisque de tout temps les
artistes se sont permis de donner des formes humaines
au Divin Créateur, aux Anges, aux Démons, les prêtres
de S. Jean dette Case de Milan ont bien pu demander,
pour la décoration de leur église, un tableau des âmes
du Purgatoire.

Ce morceau, l’un des plus capitaux de Salvator Rosa,
est bien composé et d’un bon dessin, mais il manque
de noblesse ; le coloris en est médiocre et dur : une teinte
enfumée absorbe un grand nombre de détails que la,
touche ferme du peintre aurait pu rendre intéressans.
loading ...