Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 25
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0042
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Planche neuvième.— Le Massacre des Innocens. Tableau
de la galerie du Musée; par le Guide.

« Un Ange du Seigneur apparut à Joseph pendant
« qu’il dormait et lui dit : levez-vous, prenez l’Enfant et sa
» mère, fuyez en Egypte et n’en partez point jusqu’à ce
« que je vous le dise; car ïïérode cherchera l’enfant pour
« le faire mourir. Joseph s’étant levé, prit l’Enfant et sa
« mère durant la nuit et se retira en Egypte, où il demeura
« jusqu’à la mort d’Hérode,afin que cette parole que le
« Seigneur avait dite fût accomplie : j’ai rappelé mon fils
H de l’Egypte. Alors Hérode voyant que les Mages
« s’étaient moqués de lui, entra dans une grande colère;
« et il envoya tuer dans Béthléena et en tout le pays
<< d’alentour, tous les enfans de deux ans et au dessous,
selon le temps dont il s’était enquis exactement des
« Mages.» (S. Luc, chapitre II).

Une pareille scène excite à la fois l’horreur et la pitié. On
déteste le tyran qui vient de condamner tant de victimes
innocentes ; on plaint ces mères infortunées : elles voyent
immoler leurs fils jusques dans leurs bras; et, ne pou-
vant les arracher à l’aveugle rage des bourreaux,elles se
livrent aux larmes et au désespoir.

Les plus habiles peintres se sont exercés sur ce sujet, et
chacun deux a dû faire briller de préférence les par-
ties de l’art qui lui étaient le plus familières. B aphaël a
traité le Massacre des Innocens d’une manière épisodi-
que, c’est-à-dire, en pièces détachées, dont les dessins ont
été exécutés en tapisseries. Ces compositions sont incom-
parables pour la verve et la noble simplicité de la pensée,
le mouvement et l’originalité des attitudes, la vigueur des
14, 5
loading ...