Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 38
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0061
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(38)

Il y a apparence que le Valentin, pendant son séjour à
Rome, ne vécut pas toujours dans la bonne compagnie ; il
n’a guères peint que des corps-de-gardes, des concerts de
taverne, des assemblées de joueurs. Cependant le cardinal
Barberin obtint de lui pour l’église de S. Pierre une com-
position d’un meilleur style. Ce tableau, que l’on voit
maintenant au Musée Napoléon, représente le martyre des
SS. Processe et Martinien, et est le chef-d’œuvre de l’ar-
tiste ; mais les ombres en sont noires et absorbent les lu-
mières qu'il n’a pas traitées d’une manière assez large. Le
Valentin connut le Poussin à Rome, et ils vécurent dans
une mutuelle amitié. Ce dernier, par ses conseils, l’aurait
persuadé sans doute d’adoucir sa manière, si une mort
prématurée n’eût enlevé le Valentin à l’âge de 3z ans.
loading ...