Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 44
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0070
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 44 )

La fêle de Sérapis a les Irails el le caractère que l’on
remarque dans celles de Jupiter. Ses cheveux sont rabattus
sur le front, comme on les donne à Neptune, et ces rayons
attachés au diadème sont les attributs du Soleil. Ils ne sont
pas de la même matière que le buste, mais en bronze doré
et d’un travail moderne; ils ont été substitués aux anciens
dans les trous qui avaient été pratiqués à cet effet. On
retrouve la même tunique dans les autres figures de Sé-
rapis, ainsi que le boisseau qu’il porte sur la tête.

Ce buste colossal fut trouvé à trois lieues de Rome, au
lieu dit le Colombaro, sur la voie Appienne. La surface du
marbre a été fort endommagée par l’humidité; le nez a
été restauré. •
loading ...