Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 76
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0116
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 76 )

lion de briller seule , quel avantage ne retirera pas
l’architecture de cette heureuse alliance !

On sait que les temples anciens , et notamment ce-
lui de Minerve à Athènes, étaient décorés de tableaux -,
les Grecs avaient senti que la peinture distribuée avec
goiit réveille la symmétrie, et que sans elle le plus
beau temple n’est souvent qu’une auguste et froide
solitude.
loading ...