Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 78
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0119
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 78 )

i5 juillet i58o. Le même jour, les assiégés appor-
tèrent les clefs, et les déposèrent à ses pieds , disant
qu’ils ne voulaient pas céder l’honneur de leur réduc-
tion à d’autres qu’à un si grand personnage. Olivier
Duguesclin, son frère, et ses plus chers amis , San-
cerre et Clisson, son frère d’armes, entouraient son
lit de mort. Il fut enterré à Saint-Denis auprès du
tombeau que Charles Y avait fait construire pour sa
propre sépulture. Ces deux tombeaux se voient au
Musée des Monumens français. Sur un cénotaphe de
marbre noir est la statue en marbre et couchée de
Duguesclin et de Louis de Sancerre, son ami, con-
nétable après lui, et mort en 1402. Sancerre se rendit
célèbre à la bataille de Robecq. Il avait de très-beaux
cheveux : lors de la profanation des tombeaux à Saint-
Denis , et de l’exhumation des corps, Sancerre fut
trouvé ayant encore trois longues tresses d’environ 40
centimètres.

Les figures de ce Tableau, exposé au salon de i8c6,
sont de grandeur naturelle. Cette réunion de guerriers
armés de casques et de cuirasses, donne à la composi-
tion un caractère particulier , et l’artiste s’est montré
pénétré de son sujet. Il a obtenu une médaille d’en-
couragement.
loading ...