Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 91
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0139
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 9' )

Planche quarante - deuxième. Des Chasseurs trouvent

dans uneforét le squelette deMilon de Crolone ; Tableau.

par M. Mérimée.

Nous ne rappellerons point ici le trait concernant
Milon de Crotone, rapporté précédemment dans cet
ouvrage, à l’occasion du groupe de ce fameux athlète,
par Puget. ( Voyez Annales du Musée , tome q, p. i3q.)
L’histoire ne donne aucun détail sur la manière dont
on a découvert que Milon de Crotone avait été dévoré
par un lion. L’artiste a pu supposer que ses restes
n’avaient été trouvés que long-temps après l’événe-
ment Ce tableau , liant de trois pieds et demi, et large
de quatre pieds et demi, fut peint à Rome en 1790 , et
envoyé à Paris , où la Société des Amis des Arts en fit
l’acquisition. Nous ignorons le nom de l’amateur à
qui il est échu en partage. L’idée et la composition,
en sont également ingénieuses. Le dessin est d’un bon
goût, et les figures ont beaucoup d’expression : le
paysage est touché avec sentiment ; le coloris en est
à la fois brillant et harmonieux. Nous n’avons point
encore eu l’avantage de citer quelque ouvrage de
M. Mérimée. Celui-ci est un de ceux qui lui ont fait
le plus d’honneur. Nous ne tarderons pas à en publier
quelque autre du même artiste.

'Le nom de Milon de Crotone, l’un des plus fameux
athlètes de la Grèce, qui, au rapport de Pausanias ,
fut six fois vainqueur aux jeux olympiques, autant de
fois aux jeux pythiques, et qui la septième fois ne
put combattre fauté d’antagoniste , nous donne occa-
sion de rappeler quelle importance les anciens met-
taient à ces sortes de jeux. Leur enthousiasme alla
souvent jusqu’à élever une statue au vainqueur. Un
loading ...