Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 93
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0142
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( .9 3 )

Planche quarante-troisième. — Mélïhéè , Corydon ,
Thyrsis ; Dessin de M. Gérard.

Ce dessin est. un de ceux que M. Gérard a composés
pour les magnifiques éditions dues aux presses de
M. PierreDidot l’aîné , et aux caractères deM. Firmin
Didot son frère. Ces célèbres imprimeurs ont publié,
avec une perfection rare , et un luxe particulier , les
(EEuvres de Virgile et d’Horace, celles de Racine, de
Lafontaine, de Bernard , etc. Ils les ont ornées de plus
de cent; planches en taille-douce , d’après les dessins
de MM. Girodet , Gérard, Moitte , Chaudet, Per-
cier, Prud’hon etSérangeli. L’exécution de la gravure
est très-soignée, et répond à la beauté de l'impression.
MM. Didot se sont prêtés au désir que nous avions
depuis long - temps de publier ces compositions ,
dont ils conservent précieusement les originaux :
nous en extrairons les pièces les plus capitales , et
cette suite ne sera pas la partie la moins intéressante
de notre collection. Ce sont tous sujets nouveaux,
traités , selon leur caractère , ou dans un grand style,
on d’une manière piquante. Ils jetteront une agréable
variété d’idées héroïques ou pastorales dans ce recueil,
où les sujets de dévotion abondent nécessairement, le
Musée Napoléon ayant tiré ses principales richesses
des églises de France , d’Italie et de la Belgique.

Mélibée, Corydon, Thyrsis, tel est le titre de là
septième éclogue de Virgile. .Une citation en expli-
quera le sujet ; nous la tirons du commencement de
la traduction de ce poème par M. Firmin Didot. Cet
estiniable artiste ne s’est pas uniquement renfermé
dans ses travaux typographiques j les muses occupent
ses loisirs■ et ses productions poétiques, ainsi que
14„ 22
loading ...