Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 96
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0146
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(.96)

associa à l’Empire. Le père et le fils périrent ensemble ,
des mains de leurs propres soldats.

On présume que le quatrième Buste représente
Lucius Vérus dans sa première adolescence. Il n’avait
encore que sept ans lorsque Marc-Aurèle ,Antonin
le philosophe l’adopta ; depuis , il l’associa à l’em-
pire et lui donna sa fille Lucile en mariage. Doux et
franc, ami des lettres et de la philosophie, Lucius
Vérus était loin néanmoins de posséder les qualités
de son collègue. Sous un extérieur grave et austère, il
cachait un extrême penchant au plaisir; et laissant à
Marc-Aurèle tout le poids de l’Empire , il sembla ne
garder d’autorité qu’autant qu’il en fallait pour satis-
faire ses goûts. Somptueux et recherché dans ses repas
autant que Marc-Aurèle était modeste et frugal, sans
cesse entouré de comédiens, de joueurs d’instrumens ,
de bateleurs et de gens débauchés, il imita souvent
Néron et Caligula dans ses indignes amusemens. Il
mourut d’apoplexie en 169, âgé de trente-neuf ans ,
et eut pour successeur auprès de Marc-Aurèle, Com-
mode , fils de cet empereur.

Ces quatre Bustes en marbre viennent de la villa
Albani. L’exécution des trois premiers est médiocre,
Le quatrième est un excellent ouvrage, et les cheveux
surtout sont traités avec une grande habileté.
loading ...