Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 114
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0173
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( t'4 )

Nous avons eu déjà l’occasion de citer dans ce re-
cueil Pierre-François Mola (tome 9, page 75 ; et tome
2 des paysages, pages 32 et 33) ; nous ajouterons ici
quelques détails sur ses ouvrages.

Les principaux tableaux de F. Mola , à Rome , sont,
à la chapelle Ravemie, dans l’église de Jésus, la
Prison de S. Pierre , et la Conversion de S. Paul ;
l’Histoire de Joseph, dans la galerie de Monte CavalJo;
à Saint-Marc, un tableau de l’archange Michel, et le
Martyre de deux Saints; aux religieuses de San-Do-
menico e Sisto, l’Image du Saint, porté àSoriano par
trois Saintes; à l’église Saint-Charles al Corso, S. Bar-
nabé prêchant; au palais Costaguti, Ariane et Bacchus ,
peints à fresque dans un plafond, et un tableau à
l’huile , représentant Judith ; au palais du prince
Sounino, dans deux plafonds, Adam et Eve chassés du
paradis , et le Meurtre d’Abel.

A Milan, dans l’église délia Monache délia Vittoria ,
un tableau de S. Jean, dont Guaspre Poussin a peint
le paysage.

Ou voyait, dans la galerie de Dusseldorf!’, deux ta-
bleaux de Mola : une Crèche ; un Paysage orné de trois
figures : au cabinet du roi de France, quatre tableaux
faisant maintenant partie du Musée , dont trois ont
été précédemment publiés dans cet ouvrage. Le duc
d’Orléans possédait aussi quatre tableaux de ce maître:
un Repos en Egypte, Archimède surpris par un soldat,
la Fuite d’Agar, la Prédication de S. Jean. Ils ont été
acquis pour l’Angleterre.

Coëlmans, Spierre, Pietro Santi Bartoli, ont gravé
d’après François Mola, qu’il ne faut pas confondre
avec Jean - Baptiste Mola , son contemporain, et
comme lui disciple de l’Albane. O11 croit que Jean-
Baptiste était Français d’origine.
loading ...