Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 14.1807 [Cigognara Nr. 3401-14]

Seite: 145
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807/0220
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 145 )

Planche soixante-onzième, — Le Sacrement de Confir-
mation, bas-relief, par M. le Comte, professeur de
l’ancienne Academie de Peinture et Sculpture.

Ce bas-relief est le septième et dernier de la suite
des Sacremens, composée par M. le Comte, et dont
les six premiers ont été insérés dans ce recueil.

Un évêque, assisté de son clergé, administre la
confirmation à une jeune fille. Un enfant qui vient
de recevoir la même grâce , est reconduit par sa mère,
et se retire avec recueillement. On aperçoit dans le
fond des soldats qui gardent l’entrée du temple. Le
groupe des prêtres est agréablement composé. Le côté
des néophytes est un peu désert pour une cérémonie
à laquelle on voit toujours les fidèles se présenter en
grand nombre. Ce défaut serait capital si l’on pouvait
\exiger dans un morceau de sculpture l’abondance
et le mouvement qu’on aime à trouver dans la com-
position d’un tableau.

Sans vouloir faire ici aucun rapprochement, ni
aucune comparaison qui put blesser l’artiste estimable
dont nous offrons ici une production , nous rappor-
terons quelques particularités sur les mêmes sujets
traités par le Poussin , ouvrages fameux , qui mirent le
sceau à sa réputation. Elles prouveront que l’homme
doué de la force du génie peut créer des chefs-
d’œuvre dans un âge qui parait avancé ; et qu’un
peintre uniquement occupé des travaux de son art
peut amasser de nombreux titres à la gloire , dans les
mêmes temps que celui qui veut être à-la-fois artiste
et homme du monde en produit à peine assez pour
empêcher qu’on ne l’oublie.

Le Poussin était dans sa cinquantième année lors-
i4* 35
loading ...