Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 15.1807 [Cicognara Nr. 3401-15]

Seite: 23
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807a/0046
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 25 )

« années de famine. Ce conseil plut à Pharaon et à tons
« ses ministres, et il dit à Joseph : Puisque Dieu vous
« a fait voir tout ce que vous avez dit, où pourrais-je
« trouver quelqu’un plus sage que vous? Ce sera donc
« vous qui aurez l’autorité sur ma maison , tout le
« peuple vous obéira, et je n’aurai au-dessus de vous
•> que le trône et la qualité de roi : je vous établis au-
« jourd’liui pour commander à toute l’Egypte. En
« même temps il ôta son anneau de sa main , et le mit
* en celle de Joseph. Il le fit revêtir d’une robe de fin
« lin, et lui mit au cou un collier d’or, etc. » Genèse,
chap■ 4u

En suivant les divers groupes du tableau d’André
del Sarte , on y voit l’Emprisonnement de Joseph ;
l’Explication qu’il donne des songes des deux prison-
niers qui étaient avec lui j son Élargissement par ordre
de Pharaon ) enfin ce prince, frappé de la sagesse de
Joseph, lui confiant l’administration de son royaume.

Nous invitons le lecteur à recourir au tome 14e,
page 57 , où nous avons fait connaître notre opinion,
non-seulement sur la composition vicieuse des deux
tableaux de l'Histoire de Joseph , où l’artiste a entassé
dans un même cadre les principales circonstances de
la vie de son principal personnage, mais encore sur
le mérite de cette peinture. André del Sarte avait sans
doute projeté un troisième tableau, où il eût repré-
senté la fin de l’Histoire de Joseph -, peut-être la mort
l’empêcha-t-elle de l’exécuter : il mourut âgé de qua-
rante-deux ans. Peut-être aussi ( ce qui est plus pro-
bable), ces deux tableaux sont-ils l’ouvrage de sa
jeunesse , et André del Sarte renonça-t-il à épuiser ce
sujet, pour se livrer à des compositions d’un plus grand
et d’un plus beau style.
loading ...