Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 15.1807 [Cicognara Nr. 3401-15]

Seite: 26
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807a/0050
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 26 )

secrètement que ïes inquisiteurs méditaient de le faire
arrêter, prétexta des affaires importantes, et demanda
un congé, qu’il n’obtint qu’en promettant de revenir.
Echappé au péril, il résista à toutes les sollicitations,
et resta dans son pays, où il continua de peindre. Il y
mourut en 1668.

Quoiqu’Antoine Moro .ait particulièrement excellé
dans le portrait, il a peint l’histoire avec un grand
succès. Il joignit à un très-beau coloris la correction
du dessin ; il l’avait acquise en Italie , où il fit un
voyage dans sa jeunesse. Il peignit pour le roi d’Es-
pagne, d’après le Titien, plusieurs portraits de femmes
de distinction : ces copies parurent ne pas le céder aux
originaux.

i -
loading ...