Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 15.1807 [Cicognara Nr. 3401-15]

Seite: 41
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807a/0073
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 41 )

Planche vingt-troisième. — La mort de dom Jean de
la Barrière; vitrail du Musée des monumens français,
par Sempy, d’après Elle.

Ce tableau , peint sur verre, est un de ceux qui
étaient placés au cloître des Feuillans de Paris, repré-
sentant divers sujets de la vie de don Jean de la
Barrière. Nous en avons publié un dans le volume
précédent, avec une notice sur D. J. de la Barrière,
fondateur de ce couvent, et sur Elie et Sempy, dont
le premier a composé ces vitraux, et l’autre les a
exécutés. ( Voyez Annales du Musée, tom. XIV,.
pag. 37. )

De la pratique de la peinture sur verre.

« Si on voulait à présent exécuter des vitraux,
u comme on en faisait autrefois, on y parviendrait
*1 très-aisément, car les substances dont on se sert
« pour peindre en émail sont absolument les mêmes,
« à l’exception cependant que les teintes doivent être
« plus fortes ; que toujours , dans les endroits om-
« brés, on est obligé de peindre le verre des deux
« côtés, tels que pour les barbes, les cheveux, et
« les draperies foncées , ainsi qu’on sera à même
« de le vérifier sur les vitraux que j’ai mis en évi-
« dence dans le musée que je dirige.

«Voici la manière d’exécuter de grands ouvrages
« de peinture sur verre:

« On commence par tracer le dessin général sur
-« des cartons assemblés, de la grandeur que doit avoir
« le tableau j ensuite on partage les cartons en autant
« de parties qu’il doit y avoir de pièces de verre , et
« on leur donne précisément la même forme. On
« met sur chaque pièce de carton un numéro , que
15. 11,
loading ...