Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 15.1807 [Cicognara Nr. 3401-15]

Seite: 49
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807a/0085
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(4 9 )

Planche vingt - septième. — Email du Musée des
Monumens français , par Léonard Limosin.

Un Ange tient la couronne d’épines , l’un des
attributs de la passion de J. C. Ce petit tableau
en émail est placé dans le cadre d’un grand mé-
daillon peint dans le même genre , et représentant
la résurrection. Ce cadre , qui orne le tombeau de
Diane de Poitiers, a pour pendant un autre cadre
de même forme , placé sur la face opposée du
piédestal. On a déjà publié dans ce recueil trois de
ces émaux. Voyez tome X, page 129, tome XI ,
page 45, tome XIII, page 5i.

La partie mécanique de la peinture en émail est
une des branches de la verrerie, dont elle tire son
origine ; du moins c’est à cet art que tient la composi-
tion des couleurs connues sous le nom d’émaux. L’art de
les employer se divise én trois parties : l’art de peindre
des portraits ou des tableaux en email, l’art d’em-
ployer des émaux clairs et transparens, l’art de'
souffler l’émail à la lampe. Les deux derniers tien-
nent plus spécialement à l’exécution des vitraux , et
aux opérations du bijoutier. Le premier est du res-
sort de la peinture, dont il forme, un genre parti-
culier, le seul dont il soit question dans cet article.

Les anciens ont possédé le secret de porter les,
couleurs sur le verre , ce qui les conduisait natu-
rellement à la peinture en émail; mais il ne-paraît
pas qu’ils y soient arrivés, du moins il ne nous reste
aucun monument de cette sorte de peinture sur les
métaux. L’art d’émailler sur l’argile est plus ancien.
Du temps de Porsenna, roi des Toscans , il. y avait
des vases émaillés de différentes figures. Cet art, qui
fut long-temps sans faire de progrès appareils , acqui t.
r5. i5.
loading ...