Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 15.1807 [Cicognara Nr. 3401-15]

Seite: 53
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807a/0091
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 55 )

Planche vingt - neuvième. — L’Enlèvement d'Europe ;
Tableau de la Galerie du Musée , par Paul Vé-
ronèse.

On cite dans l’histoire mythologique plusieurs
femmes connues sous le nom d’Europe. La première
est une de ces nombreuses océanides , filles de l’Océan
et de Thétis. La seconde , fille de Tityus , est mère
de l’argonaute Euphémus. Le surnom d’Europe fut
encore donné à Gérés, qui , sous ce nom, fut la nour-
rice de Trophonius , fils d’Erginus , roi des Orcho-
méniens. La quatrième , celle dont il s’agit ici , était
fille d’Agénor , roi de Phénicie , et sœur de Cadmus.
Elle joignait à la beauté des traits une blancheur si
éclatante, qu’on disait qu’elle avait dérobé le fard de
Junon. Jupiter la voyant un jour jouer sur le bord de
la mer avec ses compagnes , en devint amoureux , et
résolut de l’enlever. Il appelle Mercure , et sans lui
faire connaître le nouvel objet de. ses amours. « Mon
« fils , lui dit-il , tu vois ce troupeau qui paît l’herbe
« sur ces montagnes ; conduis-le sur le bord delà mer.
«Il dit; et les taureaux, chassés de la montagne ,

« tournent déjà leurs pas vers le rivage indiqué , où
«la fille du roi, suivie de ses compagnes , s’amusait
« selon sa coutume. ... Le père et le maître des divi-
« nités, ce dieu dont un triple foudre arme la main >

« qui d’un mouvement de sa tête fait trembler les
« cieux , la terre et les mers , revêt la forme d’un
« taureau ; mêlé parmi les autres , il mugit et parcourt
« majestueusement la plaine. Sa blancheur égale celle
de la neige que n’a point foulé le pied du voyageur,
« ni souillé le pluvieux Auster. Ses muscles s’élèvent
«sur son cou; ses cornes sont petites, mais on les
« croirait un ouvrage de l’art : elles brillent comme
i5. 14
loading ...