Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 15.1807 [Cicognara Nr. 3401-15]

Seite: 71
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807a/0118
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 71 )

Planche trente - huitième. — Alexandre maître de la
terre; Dessin de M. Gérard.

M. Gérard avait à composer un sujet analogue au
premier acte de la tragédie d’Alexandre-le-Grand , par
Racine, pour la magnifique édition des œuvres de ce
poète, publiées par M. Pierre Didot l’aîné. Ne trouvant
pas dans cet acte une action assez positive, l’artiste aura
cru sans doute pouvoir rendre d’une manière allé-
gorique les vers suivans, qui commencent la première
scène, entre Cléofîie et Taxile, l’un des rois indiens
qu’Alexandre va soumettre.

cléofïle.

Quoi ! vous allez combattre un roi dont la puissance
Semble forcer le ciel à prendre sa défense
Sous qui toute l’Asie a vu tomber ses rois,

Et qui tient la fortune attachée à ses lois !

Mon frère , ouvrez les yeux pour connaître Alexandre :
Ployez de toutes parts les trônes mis en cendres P
Les peuples asservis et les rois enchaînés y
Et prévenez les maux qui les ont entraînés.

Suite de la notice sur les Audratis.

Claude Aubran Ier, graveur, était frère aîné du
précédent, et père des trois suivans. U naquit à Paris,
en i5t)2. Il y apprit la gravure, où il fut toujours
médiocre, et alla s’établir à Lyon. Son œuvre n’est pas
considérable.

Germain AudrAn, graveur, fils aîné de Claude s
né à Lyon en i63i, alla de bonne heure à Paris, où
il apprit la gravure chez son oncle Charles. Il retourna
ensuite dans sa patrie,,et y mourut en 1710. Germain
Audran s’appliqua spécialement à la gravure d’orne-
ment et de paysage -, il a gravé aussi quelques portraits.
Son œuvre est de k5o pièces environ.
loading ...