Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 15.1807 [Cicognara Nr. 3401-15]

Seite: 91
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1807a/0148
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 9l )

Planche quarante - huitième. — Quatre Bustes de la
Galerie des Antiques.

Le premier de ces bustes est celui de Galerie Faus-
tine , fille d’Annius Vérus, préfet de Rome, épouse
d’Antonin Pie, et mère d’Annia Faustina, femme de
Marc-Aurèle. Galérie avait épousé Antonin long-temps
avant qu’il parvînt à l’empire. Née avec le désir de
plaire, elle eut du goût pour la volupté, et tomba
peu à peu dans un libertinage effréné. Antonin n’igno-
rait pas sa conduite ; mais il se contenta d’en gémir
au heu de la réprimer. Faustine vécut trente-six ans, et
mourut dans un honteux déréglement. Après sa mort,
le sénat fit ériger en son honneur un temple, qui sub-
siste encore aujourd’hui.

Ce beau buste, en marbre pentélique, est bien con-
servé , et l’on n’y remarque aucune autre restaura-
tion que le bord de l’oreille gauche, et le bout de
la droite. Le catalogue du Musée n’indique pas le lieu
d’où il a été tiré.

La deuxième figure de cette planche est le buste
d’une muse. Sa bouche paraît s’ouvrir pour chanter :
sa coiffure est ornée des plumes arrachées aux syrènes
vaincues.

La troisième est connue sous le nom de 1 ’Adriane
du Capitole. Ce beau buste, en marbre pentélique, dont
la face et le cou offrent tous les Iraits et le caractère
du sexe féminin , fut, à l’époque de l’établissement
du Musée , désigné dans le catalogue sous le titre
de Bacchus. On y lisait : Le dieu des vendanges parait
ici dans l’âge de Ladolescence, etc. Nous ignorons sur
quel motif dn put fonder cette opinion toute nou-
velle j et loin de la partager , nous crûmes devoir
en émettre une contraire. Le catalogue actuel ne pré-
loading ...