Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 16.1808 [Cicognara Nr. 3401-16]

Seite: 14
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1808/0022
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( *4 )

Il fut d’abord élève de son père , passa ensuite à
l’école de Franc Flore, qui jouissait alors d’une grande
réputation, et les surpassa tous deux pour la fraî-
cheur et la légèreté du coloris. Il excella à peindre
les animaux et les passages, et eut du succès dans
les sujets d’histoire et le portrait.

François Pourbus avait épousé en premières noces
la fille de Corneille Flore, frère de Franc Flore. Il
se maria une seconde fois lorsqu’il se préparait à
visiter les chefs-d’œuvre d’Italie. On regrette qu’il
n’ait pas fait ce voyage, où il eût acquis une plus
grande manière, un dessin plus correct. En général,
il manque de chaleur.

François Pourbus mourut à Anvers en i58o , âgé
de quarante ans, et laissa un fils qui lui fut très-
supérieur dans toutes les parties de son art, et dont
il sera question dans la suite de cet ouvrage.
loading ...