Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 16.1808 [Cicognara Nr. 3401-16]

Seite: 29
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1808/0045
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 29 )

Planche douzième. — Le Christ descendu de la Croix ,
entre les bras de S■ Jean et des saintes Femmes ;
Tableau de la Galerie du Musée, par Péeters van
Mool.

ÜNous n’avons pu nous procurer aucune notice sur
van Mool, et son nom n’est cité dans aucun diction-
naire. M. Lebrun qui a fait graver un tableau de ce
maître dans sa Galerie des peintres flamands, s’ex-
prime ainsi : « Aucun auteur ne parle de van Mool,
« et toutes les recherches que j’ai faites pour en savoir
« quelque chose ont été infructueuses. Ses composi-
« tions sont d’un grand caractère, son dessin est savant
« et prononcé; sa couleur forte, harmonieuse et fine.
« Cet habile peintre peut être comparé aux peintres
« que je viens de citer (Diépenbeck, CorneilleSchut,
« Yandyck, Puihens, Jordaëns) ». M. Lebrun ne dit
rien de trop. Ce tableau du Christ descendu de la
Croix est un des beaux morceaux du Musée, qui ne
possède que ce seul ouvrage de van Mool. Les figures
sont de grandeur naturelle : elles sont heureusement
groupées. L’artiste s’y est montré aussi fin , aussi bril-
lant de coloris et plus vigoureux que Yandyck; il
est inférieur à Rubens pour la force et la vérité des
caractères, mais plus harmonieux, peut-être, dans
ce tableau , que ne l’est ordinairement Rubens , il s’y
fait distinguer par un grand parti de clair-obscur.

Péeters van Mool, élève de Rubens, naquit à An-
vers en i58o , et mourut à Paris en i65o.
loading ...