Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 16.1808 [Cicognara Nr. 3401-16]

Seite: 37
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1808/0057
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
I 3? )

Planche seizième. — La Poésie épique ; Ras—relief du
Musée desMonumensfrançais, par Pierre Bontemps.

Ce bas-relief en marbre, précieux pour la grâce
du style et la finesse de l’exécution, fait partie de
l’urne qui était placée dans l’abbaye de Haute-
Bruyère , et qui contenait le cœur de François Ier.
Nous avons déjà donné la description de ce vase et
le trait de quelques bas-reliefs qui le décorent. ( Voyez
tome XII, page i5i ; tome XIII, pages et i5i.

I

, Avertissement.

En publiant dans le volume précédent, page 33,
un tableau du Musée , considéré comme étant de
Martin de Yos , et représentant une Bénédiction de.
vases sacrés , lequel n’est point encore désigné dans le
catalogue, nous avons , dans le doute, fait observer
que Descamps , dans son Voyage pittoresque de la
Flandre et du Brabant , avait décrit et attribué à
Simon de Yos , un tableau dont le sujet est S. Norbert
recevant le Saint - Sacrement au milieu du peuple
d’Anvers. La composition de ces deux tableaux est
semblable , et celui qui se voit au Musée pourrait
bien être le tableau cité par Descamps -, mais depuis,
ayant examiné de plus près ce dernier tableau, nous
y avons découvert la signature de C. Devos, i63o. Il
ne peut donc être de Martin de Yos, mort en 1604,
ni de Simon, dont la signature est différente ; et selon
toute apparence on doit l’attribuer à Corneille de Yos,
dont la signature aura échappé, ou aura été inexac-
loading ...