Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 16.1808 [Cicognara Nr. 3401-16]

Seite: 59
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1808/0090
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 5g )

Planche vingt-huitième.—LeMariage de Sainte Elisabeth

avec Zacharie ; Tableau de la Galerie du Musée , par

Quintin Metsys , dit le Maréchal d’Anvers.

Ce tableau, peint par Metsys , peintre très-ancien,
a pour pendant celui dont on a donné l’esquisse
tome 14, page 121.

Il servent l’un et l’autre de volet à un troisième
tableau du même maître, représentant la Vierge,
l’Enfant-Jésus et sainte Elisabeth, entourés de leur
parenté.

Le tableau du Mariage de sainte Elisabeth a, comme
toutes les productions de Quintin Metsys, le mérite
de la simplicité et d’une exécution soignée, mais le
coloris en est faible quoique suave ■ et l’on n’y trouve
ni correction de dessin , ni perspective, ni effet gé-
néral.

Suite de l’Anecdote sur Rubens.

« Le chef ayant fait rapport des intentions de Rubens,
les confrères décidèrent que leur chef retournerait
avec plein pouvoir de proposer et conclure à l’amiable
un accord en vertu duquel le Serment des arquebu-
siers céderait à Rubens le peu de terrein dont il s’é-
tait déjà emparé, à condition qu’il donnerait au Ser-
ment une pièce d’autel et ses volets , travaillés de sa
main , pour leur chapelle à la cathédrale d’Anvers ,
représentant quelques passages de la vie de S. Chris-
tophe , patron du Serment.

« Cette offre parut à Rubens trop flatteuse pour ne
point prendre M. Rockox au mot, promettant de sa«
i6. iy
loading ...