Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 16.1808 [Cicognara Nr. 3401-16]

Seite: 89
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1808/0135
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( )

Planche quarante-cinquième. — Le Connétable de Mont-
morency ; Vitrail du Musée des Monumens français,

par Bernard Palissy.

On a recueilli au Musée des Monumens français
deux vitraux de la chapelle d’Ecouën, attribués à
Bernard Palissy. Ils ornent deux arcades contiguës,
et quoiqu’ils soient séparés, néanmoins ils paraissent
ne former qu’une seule composition. Celui dont nous
donnons ici le trait, et le plus important des deux,
représente le connétable de Montmorency à genoux ,
et priant. On voit derrière lui Sainte Anne, sa pa-
tronne , avec la Vierge Marie encore enfant. Phrs
loin est S. Jean-Baptiste avec ses attributs. L’autre
tableau représente les enfans du connétable, placés
derrière lui et à genoux. Ces vitraux sont de la plus
belle exécution. Les figures sont de grandeur natu-
relle. La tête du connétable a été brisée.

On ne peut citer le nom du connétable de Mont-
morency sans se reporter vers les temps de l’ancienne
chevalerie française; temps héroïques où l’on se pi-
quait à-la-fois de zèle pour la religion, et d’intrépidité
dans les combats ; de fidélité envers son roi, de bonne
loi envers ses amis , de courtoisie envers les dames.
Nous rappellerons ici quelques traits des dernières
années de la vie du connétable, qui caractérisent ce
vaillant mais trop sévère capitaine.

« Nourri dans les camps, il y avait contracte' une fermeté de
caractère, et un respect inviolable pour ses devoirs, que u’altérèrent

Jamais les honneurs ni les richesses.Montmorency, fier et

vindicatif, ne pouvait pardonner aux calvinistes sa prison de Dreux ;
et sa haine particulière, jointe à l’inte'rêt de la religion, le porta
a former contre eux les projets les plus sinistres; il pressait la
leine de leur déclarer de nouveau la guerre, et ne pouvant l’ob-
tenir d’elle, il autorisa de son nom un soulèvement qu’on voulait
loading ...