Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 16.1808 [Cicognara Nr. 3401-16]

Seite: 102
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1808/0154
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 102 )

la vie entière de l’homme le plus laborieux. Cet ou-
vrage, est l’histoire de son temps , depuis i545 jus-
qu’en 1S07, écrite en Jatm, et formant cinq volumes
in-folio. Ces monumens gigantesques de l’étude et du
travail, épouvantent notre paresse5 et si nous ne les
avions sous les yeux, nous les traiterions de fables
comme ces travaux attribués aux demi-dieux de l’an-
tiquité. De Thou ne se borna point à l’histoire ; il
cultiva aussi la poésie latine, et célébra dans cette
langue la plupart des événemens heureux ou mal-
heureux de son temps. Le plus considérable et le
plus estimé de ses poèmes, est celui qu’il composa
sur l’art de la Fauconnerie, De Re Accipitraria. Il a
été traduit en vers italiens , et ne l’a pas même été
en prose parmi nous. De Thou eut la passion des
lettres et des livres -, il a laissé une bibliothèque nom-
breuse et parfaitement choisie, dont les débris sont
encore aujourd’hui recherchés des amateurs, tant à
cause de l’intérêt qu’inspire le glorieux nom de celui
qui les a possédés, qu’à cause de la simplicité élé-
gante et solide avec laquelle ils sont reliés. Cette
reliure est la même pour tous les livres -, elle porte
les armes, le nom et le chiffre de de Thou. » (Extrait
de la Galerie historique. )
loading ...