Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 16.1808 [Cicognara Nr. 3401-16]

Seite: 109
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1808/0165
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 109 )

Planche cinquante-cinquième. — La Vierge, VEnfant-
Jésus et S. Joseph ; Tableau de la Galerie du Musée,
par Raphaël.

La Vierge, accompagnée de S. Joseph, contemple
l’Enfant-Jésus couché sur une table , et soulève le
voile qui le couvrait. L’enfant, qui sans doute vient
de s’éveiller, étend les bras vers sa mère.

On retrouve à la vérité dans ce tableau, la grâce
et la pureté de dessin qui distinguent Raphaël. La
composition est indubitablement de ce maître ; mais il
n’est pas aussi certain qu’il l’ait peint lui-même, et
l’on pourrait regarder ce tableau comme une copie
un peu sèche et d’une exécution médiocre. Un tableau
semblable se voyait au cabinet d’Orléans ; il est main-
tenant en Angleterre. Celui du Musée provient de la
chapelle de Notre-Dame de Lorette, où il était depuis
près de cent années : il jouissait d’une grande répu-
tation. Un particulier en avait fait don au trésor; il
en fut enlevé lors du passage des troupes françaises
près de Lorette. Le tableau , déposé à Rome chez
le prince neveu du pape Pie VI , a été postérieure-
ment remis au Musée Napoléon. Les figures sont de
grandeur naturelle.

Il y a de légères différences dans celui qui faisait
partie de la Galerie d’Orléans, et qui pourrait être
l’original -, mais ce dernier même n’était pas cité
comme un morceau capital. Il y aurait lieu de croire
que l’un et l’autre ont été peints d’après un ori-
ginal qui n’existe plus, ou qu’ils sont de la main
loading ...