Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 16.1808 [Cicognara Nr. 3401-16]

Seite: 115
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1808/0174
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C n5 )

Planche soixantième. — Un Faune jouant de la flûte ;

Statue du Jardin des Tuileries, par Coysevox.

Cette statue , l’une des trois que Coysevox exécuta
pour le jardin des Tuileries , où elles sont encore
placées, surpasse de beaucoup les deux autres pour
l’excellence du dessin, la noblesse des formes et la
précision des contours. Celles-ci ont été précédem-
ment publiées dans le recueil des Annales. La pre-
mière , dont la planche est insérée dans ce même vo-
lume , page i5, représente Flore j le même article
contient une notice sur Coysevox. La seconde repré-
sente une Hamadryade. ( Voyez tome IX, page 85. )

Le Faune jouant de la flûte, passe pour un des
meilleurs ouvrages de Coustouj quelques personnes
le considèrent, comme n’étant pas très - inférieur à
l’antique -, il faudrait en excepter cependant les an-
tiques du premier et même du second ordre.

16.

/

27
loading ...