Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 17.1809 [Cigognara Nr. 3401-17]

Seite: 5
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1809/0012
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
A MONSIEUR

BARBIER-NEUVILLE,

MEMBRE DE LA LEGION - d’iIONNEURv

Mqnsieu r?

S’il est reconnu que clans l’examen des ou-
vrages de peinture ou de sculpture , ceux qui
en font profession sont le plus en état d’appré-
cier le mérite de l’exécution , et particulière-
ment la correction des détails dans tout ce qui
a rapport au dessin3 il n’est pas moins vrai ,
et vous m’en avez convaincu en plus d’une cir-
constance , que l’amateur, d’un goût éclairé ,
étranger à tout système et à toute prévention ,
partage avec l’artiste fondé en théorie comme
en pratique , le droit de juger les plus nobles
parties de Fart : c’est-à-dire l’invention et la
disposition du sujet, la qualité du style , le
choix des caractères , la justesse de l’expres-
sion , et cette multitude de convenances histp-

%
loading ...