Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 17.1809 [Cigognara Nr. 3401-17]

Seite: 23
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1809/0035
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(23 )

Planche septième. — Lamon trouve le jeune Daphnis ,
allaité par une chèvre ; Sujet tiré du roman de Daphnis
et CJiloé, dessiné par M. Prud’hon.

Dans le premier livre de son roman , Longus ra-
conte comment le jeune Daphnis , que Dionysaphanes ,
son père , avait fait exposer dans un lieu sauvage ,
fut trouvé par un berger.

« En cette terre ( aux environs de Mitylène ), un che-
vrier, nommé Lamon , gardant son troupeau , trouva un
petit enfant que l’une de ses chevres allaictoit; et voici
la manière comment. Il y avoit un hallier fort espais de
ronces et d’espines, couvert tout alentour de lierre,
et autour la terre feutrée d’herbe desliée et menue,
sur laquelle estoit le petit enfant gisan t. Là s’encouroit
la clrevre ordinairement , de sorte que bien souvent
l’on ne sçavoit qu’elle devenoit -, et abandonnant son
petit chevreau, se terioit auprès du petit enfant.

« Lamon , ayant pitié du petit chevreau que la mère
abandonnoit en ce poinct, print garde en quelle part
elle s’en alloit ; et un jour, au chauld de midi , la
suivit à la trace , et veit comme elle entroit dessoubs
le hallier tout doulcement, comme si elle eust eu peur
de blesser avec ses ongles le petit enfant en entrant.
L’enfant succoit le pis de la chevre ne plus ne moins
que s’il eust tetté la mammelle de sa mère nourrice.
De quoi Lamon s’esbahissant , ainsi que l’on peut
penser, s’approcha de plus près, et trouva que c’estoit
un enfant masle , grand pour son aage , et beau à mer-
veilles, plus richement emmaillotté que ne portoit sa

Irc Coll. T. Compl, 7
loading ...