Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 17.1809 [Cigognara Nr. 3401-17]

Seite: 30
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1809/0045
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 3o )

et le fît son héritier, il ne tarda pas à surpasser son
maître ; il peignit, à l’âge de dix-sept ans , pour
l’église de Sainte-Sophie de Padoue , le tableau du
grand autel et quatre évangélistes. Il fit un grand
nombre d’ouvrages fort estimés , entre autres le
Triomphe de César , qu’il peignit dans le palais du
marquis de Gonzague , à Mantoue. Le peintre Bellini ,
admirateur des talens de Mantegna,lui donna sa fille
en mariage , et le duc de Mantoue, pour récompenser
son rare mérite , le nomma chevalier de son ordre.
Appelé à Rome par le pape Innocent VIII, il peignit
une petite chapelle au Belvédère. L’ouvrage fut ad-
miré pour le fini et la délicatesse du pinceau. Il fit
plusieurs autres grands tableaux pour le même pontife.

Mantegna entendait la perspective ; il connut l’an-
tique, et fut un dessinateur correct. Ses ouvrages ont
contribué à l’avancement de Part : on croit qu’il en
donna les premières leçons au Corrège ; à ce seul titre ,
le nom d’André Mantegna mériterait d’être conservé.
Il mourut en i5o6 , âgé de 75 ans.

C’est à tort qu’on lui a attribué l’invention de la gra-
vure au burin; mais il fut un des premiers qui la per-
fectionnèrent. On compte environ cinquante pièces de
sa main, parmi lesquelles il y en a quelques-unes gra-
vées de clair-obscur. v
loading ...