Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 17.1809 [Cigognara Nr. 3401-17]

Seite: 76
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1809/0127
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
culier, et plus propre à faire ressortir les beautés d’un
pinceau brillant et facile. Il serait superflu de répéter
ici ( car nous avons eu soin de le faire remarquer ,
lorsque nous avons offert précédemment quelque pro-
duction de ce grand artiste) qu’il ne faut chercher
dans ses ouvrages ni l’extrême correction du dessin,
ni la force ni la noblesse de l’expression, ni l’exacti-
tude des costumes , ni les convenances historiques.
Ce tableau des Noces de Cana n’en est pas moins un
des premiers tableaux du monde , mais seulement pour
l’abondance de là composition , la richesse de l’ordon-
nance , la beauté du coloris , la vigueur de l’effet, et
pour lâ prestesse merveilleuse avec laquelle il est
exécuté. L’architecture dont le fond est enrichi ne
convient ni au temps ni au lieu; les draperies sont
pour la plupart d’un goût bizarre ou absolument mo-
derne. On pourrait reprocher encore à Paul Véronèse
de n’avoir point observé, dans son tableau des Noces
de Cana , l’usage des anciens , qui prenaient leurs repas
couchés sur des lits , si Piaphael et Léonard de Vinci
n’avaient représenté assis J. C. faisant la cène avec
ses apôtres. Il paraît au surplus que la coutume de se
coucher ne fut pas si universellement adoptée qu’on
ne s’assît quelquefois sur rîps ctogcs. « Celui des pein-
tres , dit Félibien , qui a fait une étude plus exacte de
ces accommodemens antiques, a été, comme tout le
monde sait, N- Poussin ; vous pouvez voir dans un des
tableaux de M. de Chantelou, de cruelle sorte il a bien
observé cette manière anciennè de se mettre à table.
Quant à Paul Véronèse, il ne faut pas chercher dans
ses ouvrages ces diverses convenances. Aussi quand je
parle des choses qu’il a peintes d’une manière si vraie
et si noble, je ne les considère que dans ce qui regarde
la couleur, et l’art de les bien représenter, et non point
par rapport à l’histoire et à frisage des temps. Car f
loading ...