Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 17.1809 [Cigognara Nr. 3401-17]

Seite: 87
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1809/0147
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
t &7 3

Planche soixante-unième. -— Mardochce apprenant à
Esther la condamnation à mort de tous les Juifs j
Dessin de M. Chaudet.

Assuerus a pris pour épouse Esther, Juive de nais-
sance, qu’il a choisie au milieu de toutes les beautés
de son empire , rassemblées par ses ordres dans son
palais. Il ne sait pas de quel sang elle est issue, et à
quelle nation elle appartient. Les importunités de son
favori Aman lui ont arraché la condamnation de tous
les Juifs. Mardochée, oncle d’Esther, est plus parti-
culièrement l’objet de la haine de ce favori, devant
lequel il a refusé de fléchir le genou II vient trouver
la reine , malgré les défenses sévères qui interdisent
l’entrée du palais.

ESTHER.

Quel profane en ce lieu s’ose avancer vers nous ?

Que vois-je ? Maidochée ! O mon père , est-ce vous ?

Un ange du Seigneur , sous son aile sacrée,

A donc conduit vos pas et cache voire entre'e ?

Mais d’où vient cet air sombre et ce ci lice affreux ^

Et cette cendre enfin qui couvre vos cheveux ?

Que nous annoncez-vous ?

MARDOCHEE.

O reine infortune'e !

O d’un peuple innocent barbare destine'e!

Lisez , lisez l’arrêt détestable , cruel.

Nous sommes tous perdus , et c’est fait d’Israël.

ESTHER.

Juste ciel ! tout mon sang dans mes veines se glace.

MARDOCHÉE.

On doit de tous les Juifs exterminer la race.

Àu sanguinaire Aman nous sommes tous livre's \

Les glaives, les couteaux sont déjà préparés.

Toute la nation à-la-fois est proscrite.

Aman, l’impie Aman , race d’Âmale'cite ,

A pour ce coup funeste armé lout son crédit ;

Et le roi , trop crédule , a signé cet édit ;

Prévenu contre nous par cette bouche impure ,

II nous croit en horreur à toute la nature.

Ses ordîes sont donne's, et dans tous ses états
Le jour fatal est pris pour tant d’assassinats,

Esther, acte P? , scène III.

Ire Coll. T. Camp,

21
loading ...