Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 17.1809 [Cigognara Nr. 3401-17]

Seite: 103
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1809/0179
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( !û5 )

Planche soixante-dix-septième. — Mort de Phèdre ;
Dessin de M. Girodet.

Thésée , irrité contre son fils , l’a dévoué à la colère
de Neptune , qui l’a fait périr. Théramène , témoin de
la mort du malheureux Hippolyte , annonce cette af-
freuse nouvelle à Thésée. Phèdre, qui n’a pas désabusé
son époux lorsque (Enone a accusé Hippolyte , ne pou-
vant supporter les remords qui la déchirent, justifie
l’innocence et s’avoue seule coupable.

THÉSÉE.

Ah ! père infortuné !

Et c’ est sur votre foi que je l’ai condamné !

Cruelle , pensez-vous être assez excusée ?

PHÈDRE.

Ees momens me sont chers , écoutez-moi , Thésée.

C’est moi qui, sur ce fils chaste et respectueux
Osai jeter un œil profane, incestueux.

Te ciel mit dans mon sein une flamme funeste.

La détestable Œnone a conduit tout le reste.

Elle a craint qu’Hippolyte , instruit de ma fureur,

Ne découvrît un feu qui lui faisait horreur.

La perfide , abusant de ma faiblesse extrême ,

S’est hâtée à vos yeux de l’accuser lui-même.

Elle s’en est punie ; et, fuyant mon courroux,

A cherché dans les flots un supplice trop doux.

Le fer aurait déjà tranché ma destinée ,

Mais je laissais gémir la vertu soupçonnée.

J’ai voulu , devant vous exposant mes remords,

Par un chemin plus lent descendre chez les morts.

J’ai pris , j’ai fait couler dans mes brûlantes veines,

Un poison que Médée apporta dans Athènes.

Déjà jusqu’à mon cœur le venin parvenu ,

Dans ce cœur expirant jette un froid inconnu.

Déjà je ne vois plus qu’à travers un nuage
Et le ciel et l’époux que ma présence outrage 5
Et la mort , à mes yeux dérobant la clarté,

Rend au jour, qu’ils souillaient, toute sa pureté.

P A N O P E.

Elle expire , seigneur.

THÉ S É E.

D’une action si noire

Que ne peut avec elle expirer la mémoire !

Phèdre, acte V , scène VIL

Ire Coll. T. Comp,

20
loading ...