Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 11
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0020
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Planche 3.e — S. Bonaventure et S. Antoine de P a doue ;
S. Bernardin de Sienne, et S. Louis, évêque de Toulouse
et de Pamiers; tableaux Allessandro Bonvicino.

Allessandro Bonvicino, dit le Moretto, ne' à Brescia
en 1514, et mort vers 1566, s’était forme à l'école du
Titien. II porta d’abord dans sa ville natale les principes
et la manière de son maître ; c’est ce qu’il fit voir dans un
tableau de S. Nicolas, qu’il peignit en 1532 pour l’ëglise
de la Vierge des Miracles. Bonvicino se distingua egale-
ment dans le portrait, et saisit, mieux qu’aucun autre
artiste dans ce genre, le faire du Titien. Mais , ayant été
inspire par quelques tableaux de Raphaël, qu’il eut occa-
sion de voir , et par des estampes gravées d’après ce
maître, il changea sa manière et se forma un nouveau
style. Bonvicino a su varier ses draperies ; mais elles
pourraient être souvent d’un meilleur choix : il aime à
employer les objets de perspective et d’ornement; mais
il en use avec moins de profusion que les autres peintres
de l’école vénitienne. Sa touche est pleine, facile, et il
semble plutôt écrire que peindre avec son pinceau. Son
coloris étonna les connaisseurs par sa nouveauté et par
l’effet qu’il sut en tirer. Ce qui le caractérise principale-
ment, c’est un agréable jeu des ombres et des lumières,
dont les masses, quoiqu’un peu resserrées, se trouvent
tout-à-Ia-fois en opposition et en harmonie. Bonvicino fit
quelques ouvrages à fresque; mais ils sont inférieurs à
ses tableaux à l’huile. Il travailla beaucoup dans le lieu
de sa naissance et dans les villes voisines. On cite un
tableau de S.tc Lucie qu’il peignit pour l’église de Saint-
loading ...