Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 14
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0024
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 14)

il y a plus de fermete’ que de sécheresse dans le pinceau*
mais le coloris est terne et manque de vivacité.

Frà Filippo Lippi, ayant dans sa plus tendre en-
fance perdu son père et sa mère, fut reçu chez les
Carmes à Florence. II n’est pas èlève de Masaccio, comme
le prétend Vasari; mais il se forma sur ses ouvrages. II
travailla à Florence, à Pistoie, à Naples, àPadoue, et
dans plusieurs autres villes. Ne' en 1400, il mourut en
1469 àSpoîette, où il venait de terminer la grande pein-
ture du dôme. II laissa un fils, nomme Filippino Lippi,
qui suivit la même carrière. Laurent-îe-Magnifique,
n’ayant pu obtenir de la ville de Spolette les cendres de
Filippo, lui fit ériger, à ses frais, un monument en marbre.
loading ...