Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 17
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0029
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Planche 6.e — La Descente du Saint-Esprit sur les
Apôtres-, tableau de Le Brun.

La Vierge et les apôtres étant assembles, le Saint-
Esprit descend au milieu d’eux. Le Brun s’est peint lui-
même dans ce tableau sous la figure de l’un des disciples;
c’est celui qui est vu debout dans le coin à gauche du
spectateur. Cet excellent tableau, qui ne le cède à aucun
de ceux du même maître pour le mérite de la composition ,
pour la noblesse de l’expression , et sui’-tout pour le moel-
leux et le fini du pinceau, paraît être entièrement de la
main de Le Brun , circonstance assez rare; il ornait sautel
de la chapelle du séminaire de Saint-Sulpice, et il en fut
enlevé à l’époque de la révolution. Les figures ne sont pas
tout-à-fait de grandeur naturelle ; l’effet du tableau est
suave et harmonieux. Le Brun avait peint dans la même
chapelle un superbe plafond, où l’on voyait le Père éternel
tendant les bras à la Vierge, soutenue dans les airs par
un groupe d’anges; au pourtour du plafond étaient qua-
torze figures représentant les Pères du concile d’Ephèse
et de l’église latine dans des attitudes d’admiration et
d’humilité : cet édifice a été détruit.

On lit dans la Vie de Le Brun (mais ce trait n’est
pas croyable de la part d’un homme qui vécut toujours
noblement, que le Roi avait comblé de ses bienfaits ,
et qui jouissait de plus de 50,000 livres de rente, for-
tune alors très-considérable, et qui serait encore aujour-
d’hui fort au-dessus de celle de nos artistes les plus re-
levés), on lit , disons-nous, dans la Vie de ce grand
peintre, qu’ayant tiré du magasin du Roi un tableau de la
4, 11/ Coll 3
loading ...