Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 24
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0039
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 24 )

par leur lustre et la vivacité des couleurs : ce qui arriva
en efset ; car, Sixte ayant sait découvrir les peintures de
sa chapelle, celles qui étaient de la main de Rosselli lui
plurent tellement, qu’il obligea les autres peintres à re-
toucher leurs tableaux, et à les rehausser d’or et d’azur,
afin de les rendre plus semblables à ceux de Rosselli.

Celui qui fait le sujet de cet article, et qui avait ete con-
serve jusqu’en 1746 dans une chapelle de l’eglise de San-
Girolamo et San-Francesco délia Cor ta, qui fut depuis
supprimée, a été place' ensuite dans la forestiera de la
communauté. Le dessin en est pauvre, et les figures
manquent de caractère ; mais les ouvrages de ce maître
sont rares, et le Muse'e n’en possède pas d’autres de sa

main.
loading ...