Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 27
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 27 )

Planche 11.e — h’Annonciation et plusieurs Saints y
tableau de Juste.

Le plus considérable de ces trois tableaux, que ren-
ferme le meme cadre, représente l’Annonciation. Dans
une galerie ouvei'te, d’où l’on aperçoit la ville de Naza-
reth, la Vierge, à genoux sur un prie-dieu, voit avec
étonnement l’envoyé du Seigneur qui traverse les airs
pour venir lui annoncer sa glorieuse destinée. La peti-
tesse des proportions de cette dernière figure peut seule
faire soupçonner qu’elle est vue dans le lointain ; car la
perspective aerienne ne s’y fait nullement sentir.

Quant aux deux tableaux qui accompagnent le sujet
du milieu, avec lequel ils n’ont rien de commun sous le
rapport de la composition, celui qui est à gauche du
spectateur représente S. Benoît et un saint évêque. On
reconnaît dans le tableau de droite le saint diacre Etienne,
et S. Ange, religieux carme, tous deux martyrs.

Ce morceau, l’une des plus anciennes productions de
l’école génoise, est d’un peintre allemand sur lequel nous
avons peu de notions : on sait qu’il vivait en 1451, et
qu’il exécuta à Gènes plusieurs peintures qui sont les pre-
mières où le nom de l’auteur ait été conservé ; il y était
désigné sous le nom de Giusto cli Alemagna. Voici la
traduction d’un passage de Lanzi, le seul où nous ayons
trouvé quelques particularités sur cet artiste: «Un Alle-
» mand nommé Giusto di Alemagna a laissé un témoi-
» gnage de son talent à Gènes, au couvent de Santa-
» Maria di Castello; il y peignit à fresque, en 1451,
» une Annonciation, tableau précieux dans son genre,
loading ...