Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 42
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0066
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 42 )

famille, voulut avoir une ide'e de la figure de sa femme;
Luca Giordano la peignit sur-le-champ dans le tableau
qui était devant lui, et la montra à la reine, qui futssattee
de cette surprise. Aussitôt cette princesse détacha son
collier de perles, et le remit à l’artiste pour le donner de
sa part à sa femme.

On dit que Giordano fut la cause innocente de la mort
de Carlo Dolci ; ce peintre, qui finissait trop ses ouvrages,
et qu’un travail assidu jusque dans sa vieillesse n’avait
point enrichi, mourut de chagrin de ce que Luca lui re-
prochait d’avoir inutilement employé son temps.
loading ...