Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 47
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0074
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 47 )

Planche 21.c —La Vierge assise sur les genoux de
S.te Anne ; tableau de Pontormo.

La Vierge, assise sur les genoux de S.le Anne, sou-
tient l’Enfant Jésus. Elle est accompagnée de S. Sebastien,
du prince des apôtres, de S. Benoît, et du bon larron.
Dans un médaillon place' sous les pieds de la Vierge, le
peintre a représenté la seigneurie de Florence allant, îe
26 juillet, porter à I’e'glise de Santa-Anna sul Prato
l’offrande que la commune, en 1343 , avait arrête de faire
chaque année, pour rappeler qu’à pareil jour, fête de
S.te Anne, le duc d’Athènes, qui s’êtait injustement empare
du gouvernement de sa république de Florence, en avait
été chasse. Ce tableau, peint sur bois, fut exécuté pour
le capitaine et les officiers du palais à Florence, et place'
sur le maître-autel de Santa-Anna sul Prato, église sup-
primée. Le Musée ne possède pas d’autre tableau de ce
maître.

Jacopo Carrucci, à qui l’on a donne' le surnom de Pon-
tormo , du lieu de sa naissance, situe' dans le Florentin,
naquit en 1493 ; jeune encore, il perdit son père, et e'tudia
successivement sous Leonard de Vinci , Mariotto AI-
bertinelli, Pier di Cosimo et Andrea del Sarto. Ce der-
nier maître fut jaloux de son talent, et, voyant en lui
plutôt un rival qu’un élève, l’obligea par ses manières
dures à s’éloigner volontairement. Le Pontormo était
né avec du génie, et ses premiers ouvrages obtinrent
les éloges de Raphaël et de Michel-Ange; mais une
inconstance naturelle le fit souvent changer de style,
arrêta ses progrès, et nuisit à la réputation qu’il s’était
loading ...