Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 55
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0086
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 55 )

Planche 25.c—Jésus, après sa résurrection , apparaît
à la Vierge Marie ; tableau de Van Thuiden.

Notre Seigneur, après sa résurrection, accompagné
de plusieurs saints personnages, et d’un ange qui porte
un étendard déployé, apparaît à sa mère, aux pieds de
laquelle sont les instrumens de la passion. Un ange, en
soulevant le voile de la Vierge, découvre son visage. Le
fond et le cintre du tableau offrent un concert nombreux
d’esprits célestes portés sur des nuages et jouant de divers
instrumens.

Cette grande composition, du genre mystique, se dis-
tingue plutôt par la disposition pittoresque des différens
groupes, par son effet lumineux, par la finesse du ton
local et la facilité du pinceau, que par les beautés d’un
ordre supérieur qui devraient caractériser un sujet de
cette nature; mais Van Thuiden a généralement peu
d’expression, et ce n’est pas à l’école de Rubens, son
maître, qu’il aurait pu acquérir la noblesse et la correc-
tion du dessin.

Théodore Van Thuiden, né à Bois-le-Duc en 1607,
fut admis de bonne heure au nombre des disciples de
Rubens, et, par une étude et une application très-assidues,
il ne tarda pas à acquérir un talent remarquable dans le
genre historique. Cependant son goût naturel le portait
à représenter des sujets plus rians et plus variés, tels
que des foires et des fêtes de village. Rubens ayant été
appelé à Paris pour peindre la galerie du Luxembourg,
Van Thuiden eut l’avantage de l’accompagner, et de
l’aider dans cet immense travail. Ce fut quelques années
loading ...