Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 56
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0087
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
ensuite que Van Thulden fut charge de peindre, au-deSsus
des stalles du chœur des Mathurins à Paris , l’histoire
de S. Jean de Matha en vingt-quatre tableaux, dont
les figures avaient environ deux pieds et demi de pro-
portion. L’église a été détruite dans les troubles révo-
lutionnaires; nous ignorons où ont passe' les tableaux.

Van Thuiden a orne' des productions capitales de son
pinceau les églises d’Anvers, de Gand, de Bruges, &c.
II gravait bien à l’eau-forte, soit d’après ses études, soit
d’après celles de quelques autres maîtres : ce qu’il a fait
de plus considérable en ce genre, c’est l’Entrée de Fer-
dinand , cardinal insant d’Espagne, dans la ville d’Anvers,
où des arcs de triomphe avaient été élevés d’après les des-
sins de Rubens ; il grava aussi Içs vingt-quatre sujets de la
vie de S. Jean de Matha que nous venons de citer, et
la galerie du Primatice à Fontainebleau, représentant
les Aventures d’Ulysse en cinquante-huit pièces. Ces
peintures, exécutées à fresque, ne subsistent plus.

On ignore l’année de la mort de Van Thulden; mais
il vivait encore en 1662.
loading ...