Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 63
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0098
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Planche 29.e—L'Enfant Jésus, dans les bras de sa Mère,
donne la bénédiction au petit S. Jean, qui lui baise
les pieds ; tableau du Guide.

Ce tableau, d’une très-petite dimension, est d’autant
plus précieux qu’il est exécute" dans la première et la
plus forte manière du maître, celle qui rappelle le plus
évidemment l’école des Caraches. En efset, tout ce qui
constitue le beau talent du Guide se trouve réuni dans
cette charmante composition ; dessin , caractères, vigueur
d’effet et de coloris, étude des détails, touche ferme et
soignée. Il serait difficile de trouver dans cette propor-
tion et dans ce style un tableau plus gracieux , plus
complet, et plus digne d’orner un cabinet de première
classe.

Nous avons eu plusieurs fois l’occasion de parler du
Guide ; mais , lorsqu’il s’agit de ce peintre, qui sera tou-
jours un des principaux ornemens de l’Ecole bolonaise, on
trouve toujours matière à quelque observation nouvelle.

Le Guide enseigna la peinture à Rome , et cette ville
lui fournit plusieurs disciples distingués. Il en eut un bien
plus grand nombre dans sa patrie , ou son école se com-
posait de plus de deux cents élèves. A la vérité, ce n’est
pas sur le nombre des disciples que se mesure le mérite
du maître; mais celui-ci fut un véritable chef d’école, qui
introduisit dans la peinture une manière plus douce et
plus suave , que de son temps on qualifia de manière
moderne. Ses rivaux eux-mémes en firent leur prosit, et
l’on ne peut se refuser à croire que le Dominiquin,
Lanfranc et l’Albane, ainsi que leurs principaux élèves,
loading ...