Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 68
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0105
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 68 )

des statues grecques; mais elles ont ce sentiment de
douceur et d’humilité qui les caractérisé. La simplicité
des draperies répond à celle des figures, et leur agen-
cement ne manque pas pour cela de dignité. La touche
de Sasso Ferrato est large et moelleuse, son coloris
assez brillant, mais ses teintes locales sont un peu crues.
Il s’est presque toujours borne à peindre des têtes, et il
y a bien peu de ses tableaux qui atteignent la mesure
d’un portrait ordinaire : encore ne trouvons-nous parmi
ses ouvrages de cette grandeur, ou d’une dimension su-
périeure, que deux tableaux cités par Lanzi, la Vierge
avec l’Enfant Jésus du palais Casali à Rome, et un
autre encore plus grand qu’il peignit pour un autel de
la cathédrale de Montefïascone. Nous ignorons d’où
provient celui dont la gravure est jointe à cet article. Le
Musée possède un second tableau de Sasso Ferrato, re-
présentant la Vierge debout et portée au ciel par des
anges. Les figures sont de grandeur moyenne.

Sasso Ferrato est mort à quatre-vingts ans; il était
né en 1605.
loading ...