Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 73
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0113
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 73 )

Planche 34.° —La Vierge et l’Ensant Jésus, S. Jérome
et S. Zénobe; tableau de Mariotto Albertinelli.

L’Enfant Jésus, clans les bras de sa mère, bénit S. Jé-
rôme et S. Zénobe, évêque de Florence. Dans le loin-
tain à gauche, au haut d’un rocher, on aperçoit S. Jé-
rôme se frappant la poitrine au pied de la croix : à droite,
S. Zénobe, allant visiter les églises situées au nord de la
ville de Florence, rencontre le convoi d’un jeune homme
que l’on portait en terre; il fait arrêter le convoi, res-
suscite le mort, et rend un fils à sa mère, qui était veuve
et dont il était le soutien. Sur la plinthe du bas-relief
placé sous les pieds de la Vierge, et représentant Eve
qui offre au premier homme le fruit défendu, on lit le
nom du peintre : Mariottide Bertinellis opus, A.D. 1506.
Ce tableau, peint sur bois, avait été fait pour Zanobi
de! Maestro, qui le fit placer dans l’église délia Santa-
Trinita à Florence : depuis il avait été transporté dans
la sacristie.

Mariotto Albertinelli, peintre ssorentin, naquit vers
l’an 1407. Elève de Cosirno Rosseïli, il fut le condis-
ciple, l’émule et l’ami de Baccio délia Porta, plus connu
sous le nom de Frà Bartolomeo. Les deux jeunes artistes
travaillèrent ensemble pendant quelque temps aux mêmes
ouvrages; ce qui leur était d’autant plus facile, qu’Al-
bei'tinelli s’était attaché à imiter la première manière de
Baccio. On voit à Florence quelques tableaux qu’ils ont
exécutés en commun : entre autres, une Assomption , dont
la partie supérieure est de la main de Baccio ; les apôtres,
et quelques autres objets de la partie inférieure sont
4. 11/ Coll. 10
loading ...