Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 81
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0127
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 81 )

Planche 40.e — La Vierge couronnée dans le ciel;
tableau de Ridolfo-Corradi de! Ghirlandaio.

La Vierge, prosternée aux pieds de son fils, reçoit
avec humilité la couronne immortelle, et les anges cé-
lèbrent ce glorieux événement. Sur le premier plan le
peintre a représenté S. Pierre, dominicain et martyr,
S. Jean-Baptiste, S. Jérôme, la Madeleine, S. François
d’Assise et S. Dominique.

Ce tableau, peint sur bois, est tiré de l’église suppri-
mée de San-Jacopo di Ripoli. Selon une inscription
mise au bas du tableau, il a été peint en 1504, Si la
date delà naissance de Ridolfo Ghirlandaio est exacte,
il exécuta cet ouvrage à l’àge de dix-neuf ans.

Ridolfo, fds de Domenico , étant resté de bonne heure
orphelin, fut d’abord élève de David son oncle paternel,
ensuite de Frà Bartolomeo, jusqu’au moment où, Ra-
phaël étant venu pour la première fois à Florence, il
se lia d’amitié avec ce grand peintre. Raphaël, en quit-
tant cette ville, chargea Ridolfo de terminer un tableau
de la Vierge qu’il y avait commencé pour une église de
Sienne, et, de retour à Rome, il l’engagea avenir tra-
vailler avec lui aux peintures du Vatican. Ridolfo n’ac-
cepta pas cette offre, dont il aurait pu tirer un parti avan-
tageux, et peut-être aujourd’hui son nom irait-il de pair
avec celui de Jules Romain. Il fit preuve d’un génie facile,
vif, élégant, et d’une grande aptitude à se rapprocher
du style de son ami. Les premiers tableaux qu’il peignit
à San-Jacopo di Ripoli et à San-Girolamo , se ressentent
singulièrement du style du Pérugin , et l’on pourrait les
4. IL' Coll 11
loading ...